Qui est Ellen G. White ?

 

1. Ellen White est la fondatrice de l'église adventiste du septième jour.

Réponse : L'église adventiste du septième jour a été fondée par Joseph Bates, Ellen G. White et James White (et non par Ellen White seule).

Ressources : Seventh-day Adventist Encyclopedia volume 10, édition 1996, page 170 ; volume 11, pages 873 et 890.

 

2. Les adventistes du septième jour dépendent d'Ellen White pour ce qu'ils enseignent. Elle est « le dernier mot concernant toute doctrine. »

Réponse : La déclaration de l'église concernant ses « 27 croyances fondamentales » cite les Ecritures, et non Ellen White, pour chacune de ses croyances. Dans le livre Ce que croient les adventistes…, les croyances de l'église sont présentées et expliquées dans le contexte des Écritures, et non dans celui d'Ellen White. Ni Ellen White ni l'église n'ont jamais enseigné qu'elle était le dernier mot en matière de doctrine.

 

3. Le 22 octobre 1844 n'était pas la date correcte pour le jour Juif du Pardon en 1844.

Réponse : Il y avait plus d'une manière de calculer le calendrier de l'année juive. Les Millérites considéraient le calcul Karaïte comme le plus proche du calcul biblique.

 

4. Les réunions millérites étaient empreintes de fanatisme.

Réponse : Des comptes-rendus de l'époque indiquent que les réunions millérites étaient surtout remarquablement dépourvues de fanatisme.

 

5. Bien que William Miller ait admis son erreur concernant le 22 octobre 1844, Ellen White ne l'a jamais fait.

Réponse : C'est vrai. Après la grande déception, William Miller a admis son erreur au sujet du retour de Christ devant se produire le 22 octobre 1844, et il a également abandonné l'idée de toute signification prophétique liée à cette date. De l'autre côté, Ellen White n'a jamais renoncé à sa croyance en un sens prophétique de la date du 22 octobre, donc elle n'avait aucune raison de reconnaître qu'une erreur avait été commise concernant le calcul, au-delà du simple fait évident que Christ n'était pas revenu ce jour-là. Plusieurs références montrant sa position constante sont données ci-dessous.

 

 

6. Ellen White a vu une erreur dans la carte prophétique millérite lors de sa première vision.

Réponse : La vision dans laquelle Ellen White a vu la carte prophétique millérite lui a été accordée le 23 septembre 1850. Sa première vision a eu lieu en décembre 1844.

Ressources : Ellen G. White, Premiers écrits, page 74.

 

 

 


Télécharger le document complet en PDF

Télécharger
qui est ellen G. white.pdf
Document Adobe Acrobat 293.7 KB